Qu’est-ce que cystographie

Qu'est-ce que cystographieLa cystographie n’est autre qu’une étude des parois de l’urètre et de la vessie. Elle est préconisée dans les bilans d’infections, de douleurs urinaires. Elle permet de détecter sur la partie basse de la vessie des diverticules, une stagnation d’urine ou une tumeur et d’évaluer la taille de la vessie en même temps que sa position. Utilisée au niveau de l’urètre, elle permet de connaitre s’il y a rétrécissement ou déformation du calibre.

Zoom sur la cystographie

La cystographie est un examen médical faisant usage des rayons X et d’un produit de contraste composé essentiellement d’iode. Le but étant de rendre observable la vessie. Le spécialiste injecte le produit de contraste dans l’organe urine à l’aide d’une sonde à travers les voies urinaires. Comme l’iode possède des propriétés radio opaques, les parois de la vessie seront ainsi visibles sur les clichés.

Que caractérise une salle de cystographie ?

• Un appareil composé d’une table basculante.
• Un bras articulé équipé d’un tube à rayons X.
• Un pupitre de commande à manipuler par le personnel médical.

Cystographie : comment ça marche l’examen ?

L’examen se déroule de façon coordonnée et avec des règles strictes :
• Un médecin diplômé en radiologie qui coordonne l’examen.
• Avant l’examen, le patient doit passer dans le vestiaire pour ôter ses vêtements.
• Le professionnel médical lui demande d’aller pisser de façon à vider totalement sa vessie.
• Durant l’examen, le patient est installé (souvent sur le dos) sur la table basculante.
• Le médecin commence l’examen par injecter le produit de contraste de façon à remplir petit à petit la vessie. Des clichés seront pris au fil de la progression de l’opération de remplissage afin de détecter d’éventuels problèmes sur les différents contours de la vessie. Des clichés sont également pris avant, pendant et après que le patient urine.
• L’examen prend environ une trentaine de minutes.
• Après l’examen, le patient peut boire et manger exactement comme il en a l’habitude.
• Le radiologue donne un premier commentaire avant d’envoyer au médecin traitant les résultats détaillés de l’examen. En suite, ce dernier expliquera de façon détaillée les résultats à son examen et préconise par la suite l’attitude à adopter.

La cystographie est-elle douloureuse ?

• Contrairement à ce qu’on peut penser, l’insertion de la sonde urinaire est loin d’être douloureuse. Le patient éprouvera seulement une sensation désagréable.

• L’injection du produit de contraste est également non douloureuse. Le patient aura uniquement l’envie d’uriner dès que la vessie sera remplie.

La cystographie demande-t-elle une préparation ?

Il n’existe pas vraiment une préparation particulière à faire. Le patient peut continuer à boire et à manger normalement. S’il y a préparation, elle se résume à la réalisation d’un examen des urines auprès d’un personnel médical afin de dépister une infection.

Si par contre le patient est allergique avec certains médicaments, il est invité à les signaler lors du rendez-vous. Dans ce cas, le médecin lui prescrira des comprimés ou changera les médicaments à prendre avant et le jour de l’examen.

Il faut également signaler si l’on est enceinte ou pense l’être afin que des précautions soient prises.

Cystographie : y a-t-il des risques ?

C’est un examen à priori sans risque. Dans le pire des cas, la sonde irritera la muqueuse vésicale. Ce qui se traduit par la présence de sang dans les urines, mais rien de grave.

Le produit de contraste peut quant à lui provoquer une réaction allergique dans de très rares cas. Mais le fait d’avoir signalé des cas allergènes sous certains médicaments permet déjà d’éviter ces risques d’allergie.
Les rayons X, quant à eux, sont sans danger, car les doses utilisées sont très faibles.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *