Les causes de la cystite

Les causes de la cystiteLa cystite ou inflammation urinaire ou encore inflammation de la vessie est une maladie qui attaque aussi bien les femmes que les hommes. Cependant, le taux d’atteinte est plus conséquent chez les femmes du fait de la longueur de l’urètre trop courte et la proximité entre les orifices vaginaux, urinaires et anaux.

Les risques d’échange de bactéries sont donc plus élevés. La cystite est due par une bactérie extérieure qui migre et se développe dans la vessie. On la nomme « E. Coli ou Escherichia Coli ». Il s’agit donc d’une infection bactérienne au niveau de la vessie.

• Relation sexuelle :

La relation sexuelle favorise la cystite. En effet, le frottement entre les orifices urinaires et vaginaux facilite l’ascension des bactéries dans l’urètre vers la vessie. Ce risque est plus élevé en cas de rapports sexuels successifs après une longue abstinence.

• Mauvaise hygiène :

Après chaque défécation, il ne faut jamais s’essuyer vers l’avant. Cette mauvaise habitude emporte les bactéries facilement au niveau de l’orifice urinaire. Elles grimperont aussi vite l’urètre pour atteindre la vessie. On doit par conséquent pratiquer une bonne hygiène vaginale et anale tous les jours. Toutefois, une hygiène vaginale trop fréquente déséquilibre la flore et peut provoquer une infection.

• Les spermicides :

L’utilisation de spermicide comme le diaphragme peut être à l’origine de l’inflammation urinaire. Ce dispositif empêche la bonne évacuation de l’urine. Pourtant, cette dernière emporte avec elle les bactéries stockées dans la vessie. En plus, le recours à ce spermicide déséquilibre également la flore. D’où la présence d’infection bactérienne.

• Des vêtements inadaptés

Le port de vêtements trop serrés ou à matière esthétique peut provoquer la cystite. En effet, cela favorise la transpiration qui pour sa part peut engendrer et/ou faire proliférer les bactéries responsables de cette inflammation de la vessie.

• Retenir trop longtemps ses urines :

Le fait de se retenir trop longtemps encourage la prolifération de l’E. Coli. Ce phénomène est par contre presque inévitable pendant la grossesse. Le poids de l’utérus sur la vessie peut entraîner le ralentissement de la miction et de l’éjection de l’urine hors de la vessie. Le même phénomène se produit chez les hommes avec ce que l’on appelle l’hyperplasie ou la prise importante de volume de la prostate. Ainsi, l’urètre se comprime ralentissant ainsi l’éjection de l’urine?

• La faible hydratation :

Lorsqu’on ne boit pas fréquemment, on remplit très rarement sa vessie. Par conséquent, le peu d’urine en stock dans la vessie, qui n’interpelle pas notre besoin d’uriner, encourage la reproduction accélérée des bactéries dans la vessie.

Le diabète :

Comme on le sait tous, le diabète se manifeste lorsque le taux de sucre dans l’organisme est conséquent. Ainsi, la forte présence de sucre dans l’urine incite le développement des germes dans la vessie.

La cystite est dite encore bénigne lorsqu’elle n’est pas encore récidive, à raison de 2 à 3 fois par an. Elle est haletante lorsque ses symptômes sont accompagnés de fièvre et de douleurs insupportables au niveau de la vessie.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *