Cystite chez les hommes

Cystite chez les hommesLa cystite est une infection qui touche majoritairement les femmes. N’empêche qu’elle peut également mener la vie dure aux hommes, même avec une faible proportion. La suite de cet article se destine à vous faire savoir amplement sur la cystite chez l’homme.

Qu’est-ce que la cystite ?

La cystite est une inflammation qui touche la vessie. Elle résulte de la présence de bactéries ou de mycoses se développant initialement au niveau du périnée et évolue progressivement via les urines pour atteindre finalement la partie inférieure de l’arbre urinaire. Ultra gênante, cette infection urinaire basse concerne essentiellement les femmes à cause d’un urètre plus court et de la proximité du vagin et de l’anus.

Les causes de la cystite chez l’homme

Chez l’homme, la cystite est souvent d’origine prostatique. La prostate gagne en volume avec l’âge et rend les hommes de plus de 50 ans plus à risque à la cystite que les jeunes. En effet, plus la prostate se gonfle, plus elle rétrécit l’urètre. Ayant une difficulté à se vider normalement, les urines ont tendance à se stagner au niveau de la vessie. Ce qui favorise la prolifération des germes. Chez les jeunes hommes, les cystites ont souvent pour cause une inflammation de l’urètre.

Les principaux symptômes de la cystite masculine

Chez les hommes, la cystite présente des symptômes suivants:

  • Besoin récurrent d’uriner avec évacuation en petite quantité à chaque fois ;
  • Envies pressantes d’uriner ;
  • Urines malodorantes ;
  • Sensation de brûlure pendant l’évacuation d’urines ;
  • Grande difficulté à évacuer des urines.

Comme il s’agit d’une affection en continuelle progression, il faut la traiter le plus tôt possible afin d’éviter une altération rénale.

Comment se passe le diagnostic de la cystite ?

Le diagnostic médical passe par un examen clinique. Le spécialiste interroge le patient sur ces différents symptômes. Ce dernier sera ensuite soumis à une analyse des urines par usage d’une bandelette urinaire afin de dépister la présence de nitrites (bactéries) ou de globules blancs dans les urines.

Un examen plus poussé visant à dépister le germe est ensuite préconisé en laboratoire. On parle de l’examen cytobactériologique des urines (ECBU). S’il s’agit d’un homme de plus de 65 ans ou diabétique, une échographie de la vessie et des reins est souvent préconisée. Il arrive même qu’on effectue une cystographie à distance.

Quels sont les traitements de la cystite ?

Le traitement se fait la plupart du temps par administration d’antibiotique par voie orale. Il peut s’agir d’un traitement minute (une seule prise seulement) ou d’un traitement qui se prolonge sur quelques jours. Le patient est évité à s’hydrater plus que la normale pour permettre l’évacuation rapide des germes en cause par les urines. Il faut boire plus de 1,5 litre d’eau par jour. À ce traitement peuvent s’ajouter des phytothérapies telles que prises des tisanes à base d’extraits de bruyère ou de canneberge.

Comment faire pour prévenir la cystite ?

L’adage selon lequel il vaut mieux prévenir que guérir reste bel et bien valable avec les cystites. Voici quelques astuces pratiques :

  • S’hydrater correctement au quotidien
  • Uriner après chaque rapport sexuel (cela permet d’éviter la progression d’éventuels germes vers la vessie).
  • Demander à son partenaire sexuel féminin d’adopter des mouvements de nettoyage après chaque passage aux toilettes, voire avant chaque rapport sexuel.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *